Références

Pôle Adauhr

Publication du Rapport d’Activités de 2018

pdf <<Cliquez ici pour accéder au rapport d’activités 2018

Éditorial de Brigitte KLINKERT, présidente du CD68

« Une ingénierie territoriale qui s’inscrit dans l’ADN de la future Collectivité Européenne d’Alsace

Proximité, efficacité et citoyenneté

La création de la Collectivité Européenne d’Alsace répond à une volonté déterminée de garantir une action publique plus efficace, plus humaine et plus proche des habitants, prenant en compte le besoin de proximité, de réactivité, pour l’ensemble des publics et notamment les plus fragiles.

C’est dans cet esprit que nous avions souhaité conforter l’Adauhr en 2017, en créant notre nouvelle Agence Technique Départementale. Une agence plus proche des territoires et de ses collectivités, une Agence à l’écoute des besoins de tous, une Agence qui accompagne l’ensemble des projets, des plus ambitieux aux plus modestes.

Avec, aujourd’hui, plus de 260 collectivités membres et surtout plus de 320 communes rurales bénéficiant de ses conseils, nous continuons de remplir cette mission d’accompagnement et d’impulsion de projets innovants au service de nos citoyens. Il s’agit, pour nous et au travers de l’action de l’Adauhr, de promouvoir un aménagement du territoire de qualité, dans le souci toujours renouvelé, d’améliorer l’efficacité de nos actions et de garantir une véritable solidarité territoriale ».

Éditorial de Michel HABIG, Président de l’Adauhr-ATD68

« Une Agence pour vous aider à prendre les bonnes décisions

Dans le dédale de lois, de normes et de réglementations inhérentes à un monde complexe en constante évolution il nous faut garder le cap et savoir prendre la juste décision. Lorsque le financement des opérations devient difficile et l’argent public contraint nous devons apprendre à nous projeter dans l’avenir et à évaluer les besoins réels du quotidien tout en préparant l’avenir.

Nos aménagements, nos bâtiments publics doivent devenir intelligents, souples et évolutifs. Il ne s’agit pas tant de domotique, de pilotage automatique ou à distance de nos équipements ou de Smart City mais plutôt de démarches pragmatiques, presque à l’ancienne, nous obligeant à réfléchir en amont à ce que nous voulons pour demain pour nos villes, nos villages et nos territoires.

C’est dans cet esprit que je préside l’Adauhr en donnant comme mot d’ordre à mes équipes de ne pas céder aux modes et de respecter la règlementation tout en introduisant une démarche plus large, plus globale permettant de voir comment le projet d’aujourd’hui pourra répondre aux besoins de demain.

Cette approche partagée par de plus en plus de collectivités permet désormais de développer des projets plus adaptés aux finances des collectivités tout en offrant une évolutivité permettant de regarder l’avenir avec sérénité ».